Point de vue : Mickaël Lamoureux

 

Chaque semaine, nous allons dresser le portrait d’une personnalité du club selon les évènements. Continuons avec un des plus fidèles Léodgarien, Mickaël Lamoureux. Meilleur buteur du club en activité, le dernier rescapé des 32ème de finale de la Coupe de France avec Jean-Marie Laborde, il était surnommé à l’époque « Le petit Pouget ».

1) Pour le compte du 3ème tour de la Coupe Saboureau, dimanche la D5 va à Ste Eanne (D6). C’est un vrai objectif ?
« Oui carrément que c’est un objectif, ce serait le super bonus, d’autant plus que ça fait très longtemps que le club n’a pas gagné une coupe séniors. Et perso, je n’ai jamais eu cette chance en équipes de jeunes donc pour finir ce serait pas mal. Mais ce ne sera pas facile, à commencer par le match de dimanche, il parait que St Eanne est une bonne équipe, ils ont un peu le même profil que nous la saison dernière (que des victoires en D6 avec pas mal de buts), il faudra se méfier. En tout cas, on va tout donner et j’espère que ça va passer. »
2) Il paraît que tu notes tous les buts que tu inscris, depuis les minimes. Tu nous le confirmes ?
« (Rire) C’est une légende ça ! Je ne sais pas d’où tu tiens cette info. Bon…ok, je dis pas que ça ne m’est pas arrivé gamin mais ça fait bien longtemps que je ne les compte plus. »
 
3) Pourquoi es-tu autant râleur sur le terrain ? Ton statut de capitaine t’assagis ?
« (Il sourit) Je suis quelqu’un de calme pourtant dans la vie de tous les jours, mais quand je suis sur un terrain de foot, je ne sais pas pourquoi (certainement l’envie de gagner), je me transforme. En même temps, je râle souvent après moi sur le terrain (quand je ne suis pas bon surtout) mais je me rends compte que ça énerve aussi mes coéquipiers, alors je me soigne…du moins j’essaye. En fait, faudrait que je sois bon à chaque match, je ne râlerais jamais…. mais vu que ce n’est pas le cas…. (rire). Autrement, c’est vrai que le statut de capitaine me force à me canaliser car pendant que j’encourage les potes , je ne râle pas. Mais c’est pas facile quand même, je prends sur moi. »
4) Raconte nous ton parcours de footeux ?
« J’ai commencé le foot assez tard en fait, en minimes 2ème année à l’OL avec un entraîneur italien (qui se reconnaîtra ..), et puis j’ai joué à l’OL en cadets, puis à….. l’OL en juniors. Et enfin, je suis passé séniors où là je suis…. resté à l’OL. J’ai donc eu la chance de faire quelques succinctes apparitions en première quand nous étions en DH, avec en super souvenir un 32ème de Coupe de France contre Toulouse Fontaines (J’en vois déjà qui se dise : « il a pas joué … »  bon) ! C’est vrai j’ai pas joué, mais j’étais dans le groupe et c’était génial. Puis j’ai fais l’essentiel de mon parcours avec la réserve A où j’ai connu les montées d’excellence jusqu’en PH mais aussi les descentes qui ont suivies malheureusement. Et, il y a 4 ans, après 20 ans au club, j’ai voulu mettre un terme à ma carrière -comme on dit-, (rire) mais j’ai replongé la saison dernière. Donc D6, puis D5 et après ???? »
5) Ravi de ton retour à l’OL depuis l’année dernière ?
« Bien sur !!! Quand Doug et Pascal m’on demandé si je voulais re-signer dans cette nouvelle équipe, il n’ a pas fallu longtemps pour me convaincre. Un seul mot d’ordre : plaisir ! On a un super groupe, une bonne ambiance, et en plus on gagne (rire). On arrive à jouer ensemble et dans un bon esprit, des gars de générations différentes. Enfin, je pense que tous les mecs qui viennent jouer en D5, quelque soit leur âge, sont contents de venir le dimanche et ça c’est agréable. »
6) Ton prono pour le match face à Ste Eanne dimanche ?
« Comme je disais plus haut, ça risque d’être difficile, donc je vois bien une victoire 5 à 3  (Et oui, il n’y a pas de 1 à 0 à notre niveau (rire). »

This article has 6 Comments

  1. Bravo Micka, un très sympathique et objectif résumé de l’état d’esprit qui anime les joueurs de la D5. Et je te confirme mon plaisir de vous accompagner ces quelques trop rares dimanches. La bise.

  2. Bravo Captain Micka !
    Enfin, la consécration pour toi ! Imagine, à tout jamais, pour tes descendants, quand ils taperont « Mickael Lamoureux » sur le Net , ils tomberont sur une interview de toi… La classe !!!
    Par contre, d’après des sources sûres, le calepin avec le nombre de buts et de passes décisives serait dans sa table de nuit, tiroir du bas….
    La bise,

Les commentaires sont fermés