Point de vue : Julien Maillou

Chaque semaine nous allons dresser le portrait d’une personnalité du club selon les évènements. Continuons avec Julien Maillou, dit »Mamaill ». Au club depuis ses débuts, et engagé en tant qu’éducateur, Julien nous donne son ressenti.

 

1) Depuis combien d’années es-tu à l’OL ? Raconte nous ton parcours de footeux ?

« Je suis à 100% léodgarien. Je fais partie de la génération qui a commencé le foot après le mondial 98. C’est vrai qu’en tant que Magnésien la logique aurait voulu que je signe ma première licence à la Venise-Verte avec mes copains d’école. Mais c’est en passant pas mal de temps à Saint-Liguaire, chez ma grand-mère où j’ai appris que mon grand-père avait fabriqué le premier fanion du club et mon père était joueur de l’OL, c’est ce qui m’a donné envie de porter le maillot léodgarien. C’est sous l’ère Jean Chatellier, Yoyo, Pascal Texier que j’ai commencé à taper dans le ballon. J’ai rencontré d’autres éducateurs au long des années passées dans le club où je faisais souvent la navette entre l’équipe 1 et 2. Après j’ai pu faire quelque matchs en première qui m’ont procurés énormément de plaisir. Cette histoire de cœur avec le club dure depuis presque 15 ans à la bonne surprise de mon père qui pensait que ça aurait duré 6 mois. Saint-Liguaire est comme une deuxième famille pour moi. J’espère par la suite vivre encore de belles aventures. »

 

2) Tu t’occupes des plus jeunes aussi, c’est un réel plaisir pour toi ?

« C’est une de mes plus grandes fiertés au club, de pouvoir donner des conseils au plus jeunes. En tant qu’enfant unique je considère vraiment certains joueurs comme mes petits frères. En plus, mon meilleur souvenir au club, c’est en 2011 avec mon équipe de U11 quand nous avons remporté le tournoi de Saint-Liguaire (dédicace à Nico Chatellier,rire). »

 

3) Quels sont tes objectifs personnel avec la D5 ? Gagner la Coupe ? Monter en D4 ?

« Tout d’abord d’obtenir le ticket pour la D4, ce qui n’est pas aussi simple que cela en a l’air. C’est un championnat un peu bizarre : un week-end vous pouvez gagner 6-0 et le week-end d’après tomber sur une équipe jeune et agressive qui nous cause pas mal de problème. Notre groupe vit bien avec plusieurs générations. On sait se remettre en question quand il faut et réagir rapidement. La montée n’est pas encore jouée il faut rester concentré jusqu’à la fin de la saison. Quand je rentre sur le terrain c’est pour gagner donc évidement oui la coupe c’est un objectif et nos deux coachs Salva et Pascal nous motivent pour cette compèt ! »

 

4) Toi qui est musicien, prépare tu une surprise pour les 50 ans du club ? 

 » (Rire) Ça fait pas mal de temps que j’ai décroché la musique. Mais bon je pense que je suis encore capable de faire deux, trois coups de trompette pour enflammer la salle, après je peux toujours faire un petit pas de Mickael Jackson même si mon « moonwalk » reste encore à travailler (sourire) ! »

 

5) Ton prono pour le match des Bleus ce soir ?

« J’ai eu la chance de voir jouer l’Espagne au stade de France en Mars 2010 en match amical, c’était un vrai spectacle. Ce soir, va être une rencontre très intéressante, j’espère que notre équipe nationale va remporter le match. Je vois une victoire des Bleus 2-1. »

 

Blonde ou brune… ? Plus brune, mais bon pour ne pas faire de jalouse une de chaque côtés du lit (Sourire) !

PSG ou OM ? Aucun des deux, je suis à fond pour Sainté (ALLEZ LES VERTS).

Get 27 ou Get 31 ? Je ne suis pas difficile je bois de tout (Sourire) !

This article has 2 Comments

Les commentaires sont fermés