CCO Demi-finale : Saint-Liguaire encore trop tendre

Cozes (DHR) : 4 –  OL (PH) : 1
Mi-temps : 2-1.
Arbitre : M. Plainchamp.
Buts : pour Cozes, Benoueddane (19e), Bellanger (27e), José (64e, 80e) ; pour Saint-Liguaire, Dissa (25e).
Avertissements : à Cozes, Wirrmann (21e, 57e), Baron (58e) ; à Saint-Liguaire, Blanchard (31e).
Expulsion : à Cozes : Wuirmann (57e).
Saint-Liguaire : Lelaure, Bobineau, Blanchard, Morilon, Arnault, Giraudeau, Dissa, V. Paquet, Nicole, A. Paquet, Thévenet.
Sont entré en jeu : Da Silva, Lesca, Hut.

Les joueurs de Ludovic Guérineau pourront nourrir beaucoup de regrets par rapport à une rencontre où ils se sont finalement inclinés sur un score très sévère.

L’inquiétude initiale du coach niortais résidait dans le fait de jouer à l’extérieur. Et même si un contingent niortais bruyant et omniprésent faisait entendre sa voix après la salade de riz aux anchois, le kop cozillon avait tout prévu.
Sauf le fait qu’Alexis Paquet aurait pu ouvrir la marque au bout de deux minutes. A celà les locaux répondaient très vite par une reprise de Baranger qui lèchait le poteau de Lelaure (7e). Qu’importe, Les Niortais avaient décidé d’imprimer du rythme à la rencontre, et il s’en fallait de très peu qu’ils n’ouvrent la marque. Valentin Nicole ouvrait sa frappe suite à un crochet, mais ne l’appuyait pas sffisamment pour inquiéter Coulaud (13e). Ce début de rencontre, s’il permettait de pouvoir jauger les qualités des deux adversaires, révélait également les qualités et vertus dont il faut faire user à ce niveau pour espérer s’imposer.. Le deuxième but local inscrit par Baranger juste après l’égalisation de Dissa (25e) en amenait la preuve (27e). A ce moment du match, la tête d’Alexis Paquet sur un corner de Nicole, aurait pu réduire à néant toutes ces suppositions, s’il elle n’avait frôlé la transversale de Coulaud (43e).
Au retour des vestiaires, tout portait à croire que les Léodgariens allaient reverser la vapeur. Mais sur les tentatives simultanées de A Paquet (51e, 52e), ou de Nicole, l’excellent Coulaud faisait bonne garde. L’expérience du niveau et des joueurs allaient implacablement faire la différence. José, profitait d’une erreur défensive pour aggraver kle score (64e), puis crucifiait Lelaure à dix minutes de lafin (80e). « On est forcément déçu, déplorait Ludovic Guérineau après la rencontre. Mais ça n’enlève rien au parcours réalisé par les joueurs. On a trop pêché dans la finition. On s’en souviendra pour le prochain championat. »