Points de vue croisés : Thierry Paquet – Christian Michaud

point_de_vue_paquet_michaudEn cette fin de saison qui s’annonce palpitante pour notre équipe première (Championnat et Coupe du centre ouest). Nous donnons la parole à deux « Monuments de notre club ». En effet ils ont connu les heures glorieuses de l’OL avec de nombreuses années comme joueurs cadres de l’équipe première. Ils ont connu de multiples montées (jusqu’à la D4 le CFA de maintenant) et ils ont également soulevé la Coupe du Centre Ouest. Puis ils ont endossé le rôle de coach dans différentes catégories, de dirigeants, et sont toujours actifs au sein du club.Tout d’abord on veut en savoir un peu plus

Thierry Paquet Christian Michaud
Age : 54 ANS
Situation Professionnelle : Chauffeur-Livreur
Situation familiale : Marié – 2 garçons Alexis et Valentin
As-tu une devise (je ne parle pas d’argent) : Le travail paie toujours !
Tes Qualités : Exigeant –
Tes Défauts : Rancunier
Plutôt Brune ou Blonde : Blonde évidement
Plutôt Ricard ou Whisky : whisky
Age : Bientôt 55 ans
Situation Professionnelle : Cadre dans une société d’assurance
Situation familiale : En couple
As-tu une devise (je ne parle pas d’argent) : Le travail finit toujours par payer
Tes Qualités : Il y a plus de valeur quand ce sont les autres qui en parlent
Tes Défauts : Sûrement trop
Plutôt Brune ou Blonde : Peu importe pourvu qu’on ait l’ivresse
Plutôt Ricard ou Whisky : Whisky (non tourbé) d’un minimum de qualité et surtout sans coca

Depuis combien d’années es tu licencié à l’OL, raconte-nous ton parcours de joueur et de dirigeant avec l’OL !
Thierry : Je suis arrivé au club en 1982, l’équipe première était en PH – Nous étions plusieurs gardiens en concurrence, François MICHAUD (à qui je dois beaucoup) m’a fait confiance. Nous avons franchi les différents paliers pour arriver en 4ème division qui est l’équivalent de la CFA2.
J’ai pris beaucoup de plaisir à encadrer les jeunes, tout d’abord quand j’étais joueur et lorsque que j’ai arrêté « ma carrière footballistique », j’ai pris la responsabilité de l’école de foot pendant 2 ans.

Christian : Raconter mon parcours (toujours à l’OL) prendrait un peu de temps. En synthèse, j’ai commencé à jouer à l’âge de 10 ans et fait mon dernier match officiel à l’âge de 52 ans. Le fait marquant de mon parcours de joueur est d’avoir intégré l’équipe fanion en 1ère division de district et de l’avoir quitté en quatrième division nationale.
En parallèle de ma fin de carrière de joueur, j’ai débuté une fonction de dirigeant (je ne me souviens plus de l’année) qui se prolonge encore aujourd’hui. Auparavant j’ai également occupé le poste d’éducateur des jeunes pendant plusieurs années.

Ton meilleur souvenir de joueur et de dirigeant, et le pire !

Thierry : J’ai plusieurs souvenirs qui me viennent à l’esprit, la montée en 4D, la finale de la coupe du Centre Ouest et la finale de la coupe des Deux-Sèvres que nous avons gagnées. Le pire : Les deux demi finales de la coupe du Centre Ouest que nous avons perdues.

Christian : Il m’est difficile de choisir un seul meilleur souvenir de joueur tellement il y en a eu de bons. Ceux que je retiens sont les victoires en coupe (la qualification en poule de soixante-quatrième de finale de la coupe Gambardella, une finale de coupe des Deux Sèvres junior, une finale de coupe des Deux Sèvres senior et une finale de coupe du Centre Ouest). Gagner une finale de coupe procure une explosion de joie incomparable avec une première place en championnat qui s’apprécie dans le temps.
A l’inverse mes pires souvenirs de joueur sont les finales perdues (1 finale de coupe des Deux Sèvres senior et 2 finales de coupe du Centre Ouest).
En tant que dirigeant le pire a été cette longue descente aux enfers avec un sentiment de gâchis du travail qui avait été accompli au préalable. Le meilleur est la montée de PL en PH qui était le déclic nécessaire au renouveau sportif de l’équipe fanion.

Ton sentiment général sur cette première partie de championnat

Thierry :Je suis très satisfait des résultats de l’équipe première qui a fait un beau parcours et j’espère que les prochains week-end le confirmeront. J’ai pris beaucoup de plaisir à faire les spécifiques de MATH et ROMAIN (deux très bons gardiens) qui ont su mettre à profit le travail que je leur demandais.
Les U19 ont fait une saison exemplaire – La réserve A c’est pour moi une déception car l’équipe avait les moyens de monter en division supérieure – La D4 a fait un beau parcours – les U17 et les U15 ont fait une saison correcte, ce qui est encourageant pour l’avenir. Et n’oublions pas l’école de foot, encadrée par Eddy qui effectue un bon travail avec une équipe d’éducateurs compétents.

Christian : Je vais passer rapidement sur la déception du classement de l’équipe réserve A (en regard de l’objectif qu’était la montée). Néanmoins cette équipe a trouvé avec David (Blanchard) le patron sur le terrain qui lui faisait gravement défaut. Cela augure beaucoup d’espoir pour l’année prochaine si le reste de l’équipe s’associe pleinement au projet d’accession.
Pour l’équipe de DHR, les résultats parlent d’eux même et la saison peut se terminer en apothéose. Je rappelle d’ailleurs que c’est le niveau de l’équipe fanion qui détermine le statut d’un club et tous les bénéfices qu’on peut en tirer.
Je veux également souligner l’excellent parcours des U19 qui grâce à leur accession en Honneur vont renforcer un peu plus les fondations du club car ils sont le réservoir indispensable à l’effectif de l’équipe fanion.

Que penses- tu du club, de son organisation, des nouveaux joueurs et éducateurs, de l’encadrement technique ? Et globalement comment vis-tu chez « toi » à St Liguaire ?

Thierry :Les dirigeants sont très présents les week end de match et lors des différentes manifestations ce qui est très important pour la réussite de ce club qui m’est très cher.
Cette année nous avons eu de jeunes recrues qui se sont très bien intégrées et qui sont de très bons éléments.

Christian : Après plus de 40 ans de bons et loyaux service tu peux facilement en déduire que j’y vis très bien même si j’ai pris un peu de recul en raison de mes contraintes professionnelles.
Les nouveaux joueurs ont démontré d’excellentes qualités techniques et collectives et se sont parfaitement intégrés dans l’esprit Léodgarien.
Les éducateurs font un travail formidable sans lequel les résultats ne seraient pas au rendez-vous. Ils assurent avec brio à tous les niveaux la cohérence de jeu dicté par le responsable technique de l’équipe fanion. Compte tenu des résultats, j’apporte une mention particulière à François et à Ludo. Pour ce dernier j’insiste sur la chance qui est la nôtre de bénéficier d’un éducateur de ce calibre et je le félicite (ainsi que Francis) pour l’excellente qualité du travail accompli ces dernières années.
J’adresse mes dernières louanges aux dirigeants, ces travailleurs de l’ombre sans lesquels le club n’existerait pas et qui œuvrent au quotidien pour permettre aux joueurs et éducateurs d’évoluer dans les meilleures conditions possibles. Une attention toute particulière à notre présidente (et à son conjoint) qui démontre encore une fois (pour ceux qui pourraient encore en douter) qu’une femme peut parfaitement réussir dans un monde de brutes.

Que faudrait-il encore améliorer pour que notre club soit encore plus performant et qu’on y soit encore mieux ?
Thierry : Si nous devons accéder à l’étage supérieur il faudra revoir l’équipement que nous avons à notre disposition, (éclairage, terrain d’entraînement plus adapté).

Christian : Le club fait montre d’un état d’esprit hors norme fortement apprécié au sein des licenciés et largement reconnu dans son entourage. C’est ce liant qui a permis au club d’écrire son palmarès et de survivre dans les périodes de galère. Néanmoins cette situation est de plus en plus fragilisée par les contraintes sociétales qui génèrent un turnover plus important au niveau des joueurs, une usure plus rapide des éducateurs et des dirigeants (parmi lesquels certains dépensent une énergie hors norme, n’est-ce pas David) et des contraintes financières de plus en plus lourdes.
Outre l’amélioration des installations qui ne dépend pas de nous, il sera nécessaire d’adapter l’investissement de chacun pour améliorer l’efficacité.
Les joueurs par une plus grande rigueur aux entraînements et leur participation plus active (ça se fait déjà) dans l’encadrement des jeunes. Ils sont un vecteur indispensable des valeurs du club qui retiennent nos jeunes et qui attirent les spectateurs.
Les parents et l’entourage du club dans la concrétisation plus nombreuse d’actions de partenariat.
Par la prise de conscience générale de la nécessité d’être plus nombreux (dirigeant, éducateur ou simple participant) dans l’exécution des activités indispensables à la bonne marche du club.

As-tu un message particulier à faire passer auprès des parents, joueurs, dirigeants, supporters :

Thierry : Continuez à venir supporter toutes les catégories (des débutants aux séniors) pour que nous continuions à être cette grande famille qu’est l’OL.
Je voudrais remercier YAYA qui apporte beaucoup à l’équipe première (mes enfants peuvent le confirmer) par son expérience, sa gentillesse, son esprit d’équipe.

Christian : Une nouvelle grande page de l’histoire du club est en train de s’écrire et j’encourage tout le monde à y apporter sa contribution pour qu’elle soit la plus longue possible.

Ton pronostic pour le match de Périgny et celui de Bressuire :

Thierry : Pour le premier match la victoire serait l’aboutissement du travail effectué tout au long de l’année
Et pour la demi-finale de la Coupe du CO une victoire ferait tellement plaisir à notre Présidente…. Les joueurs ont les clés en main.

Christian : Je ne suis pas du genre à faire des pronostics. La seule chose que je peux dire c’est que si les joueurs sont concentrés sur l’enjeu et que l’équipe joue sur sa valeur la première place de championnat ne doit pas poser de problème. Quant à la coupe l’euphorie d’une montée et la perspective d’une finale pourraient être des ingrédients qui concourent à une bonne surprise à Bressuire.

Un petit mot sur le gars « Kiki ».
Thierry : Kiki est mon ami depuis de nombreuses années que ce soit dans le domaine du football, du ski, de la pêche et des soirées entre potes, c’est quelqu’un de très perfectionniste, ce qui est une grande qualité. Il aurait pu faire une carrière footballistique, car c’était un grand n°10, mais il a fait un autre choix
C’est quelqu’un que je respecte beaucoup (bon je vais arrêter là).

Un petit mot sur le gars « Thierry »
Christian : D’abord en tant que joueur il a été un compagnon d’entraînement fidèle dans les exercices physiques (oui c’est vrai même si depuis il y a eu un peu de relâchement) et surtout il a été un des meilleurs gardiens que l’OL ait connu (malgré une légère impulsivité et une petite tendance à me chambrer). Ensuite en tant qu’éducateur il transmet son expérience avec un dévouement et une gentillesse qui font l’unanimité. Et enfin un ami de longue date avec lequel j’ai partagé (et je partagerai encore) des moments sportifs et extra sportifs inoubliables.

Pour finir je te laisse nous dire un dernier mot pour nos lecteurs (de plus en plus nombreux)!

Thierry : Continuez à consulter le site et venez nombreux encourager l’OL

Christian : Amis lecteurs qui appréciez l’information et les moments conviviaux échangés sur notre site, sachez que sa gestion réclame un travail conséquent et qu’elle est l’œuvre d’une seule personne Aurélien Cand (je profite de l’occasion pour saluer la qualité de son travail et celui des correspondants qui animent les rubriques). Aussi ami webmaster, pour éviter l’usure trop rapide d’Aurélien et assurer la pérennité du site, n’hésite pas à te signaler auprès de lui pour apporter ton concours dans la gestion.