Saint-Liguaire laisse passer sa chance

Saint-Liguaire : 2 Saint-Pantaléon : 2

Après avoir mené deux fois au score, les Léodgariens ont laissé échapper une victoire pourtant à leur portée.

Pour leurs retrouvailles avec l’élite régionale, les joueurs de Ludovic Guérineau ont dû en découdre avec l’autre promu, les Corréziens de Saint-Pantaléon de Larche. Une équipe proposant un profil différent des Niortais et composée de joueurs expérimentés, à l’image de l’ex Briviste et capitaine, Philippe Machado.
Pour l’occasion, le coach léodgarien avait choisi de faire reculer Quentin Parisy en charnière centrale, pour suppléer un Mathieu Raison pas encore prêt physiquement. Le reste de l’équipe différait peu de celle de la saison dernière, à l’exception de la recrue chauraisienne Nicolas Thévenet qui faisait ses grands débuts au côté de son frère.
On aurait pu penser que l’enjeu et les incertitudes liés à cette première allaient générer un logique round d’observation. Que nenni. Les visiteurs démarraient mieux et se créaient une première occasion par Bramat, que Royer captait sans trembler (6e). Les Léodgariens répondaient par N. Thévenet qui dévissait un peu trop sa reprise (10e).
C’est le goleador maison, Alexis Paquet, qui ouvrait la marque d’une frappe du pied gauche que le gardien Langlois ne pouvait que freiner (17e). Juste avant la pause, Bramat décochait de 25 mètres une frappe croisée à la trajectoire flottante qui trompait Royer (40e). Tout était à refaire et les coéquipiers de Denis Bobineau allaient s’y employer. Paquet reprenait un centre en retrait de B. Thévenet, qui touchait le montant (50e). B Thévenet voyait ensuite sa reprise du gauche fuir le cadre (54e). Puis son frère Nicolas adressait un centre à ras de terre devant le but qui ne trouvait pas preneur (56e).
C’est finalement Antoine Péreira, fraîchement rentré, qui catapultait de la tête, au second poteau, un bijou de centre de Robelet pour redonner l’avantage aux siens (75e). Malheureusement, à cinq minutes de la fin, Teixeira décroisera une tête de quinze mètres, pour égaliser (85e). Il aura juste manqué un peu de physique et de métier aux Niortais pour conserver leur avance.