DH : dramatique scénario

Foot DHR St. Liguaire-Simon Métois (1)Royan-Vaux : 3 – OL : 2.
Mi temps 0 -1.
Arbitre : Kevin Guegen.
Buts : pour Royan, Suret (70e sp, 90e+4) Pitcho (86e) : pour Saint-Liguaire, Arnault (9e), Metois (47e).
Avertissements : à Royan, Zaari (60e, 65e), Suret (90e +4) Crunchant (90e+4), à Saint-Liguaire, Giraudeau (90e+4)
Expulsion : à Royan, Zaari (65e).

Royan Vaux peut avoir le sourire, malgré le carton rouge de Zaari qui venait de retrouver les terrains après six matches de suspension et qui sortait (peu après son entrée) en cours de jeu pour deux fautes successives. La victoire était inesperée pour les locaux. D’entrée de jeu, Royan était malmené par des Niortais très en verve qui se procuraient les meilleures occasions. B. Thevenet ouvrait le bal par une jolie frappe contrée. Puis Pereira expédiait une tête plongeante qui ne surprenait pas Bangoura. Les Royannais étaient baladés sur toute la surface du terrain et Niort en profitait acculant Royan dans sa zone. Obtenait un coup franc à 25 m. Arnault expédiait une maîtresse frappe qui, avec un rebond trompait Bangoura fautif sur le coup (0-1, 9e). La réaction locale ne se faisait pas attendre, mais les partenaires du capitaine F. Suret, ne se trouvaient pas, délaissaient le milieu et attaquaient sans coordination. Seul Jancer, en libéro, à la place de Sam Renaud blessé, sortait le grand jeu et colmatait les brèches. A la pause, 0-1 mérité pour les visiteurs. A la reprise, Niort frappait fort en inscrivant un second but dès la 47e par Metois, bien lancé dans le dos de la défense. Bangoura pique le ballon dans les pieds de l’attaquant mais le relâche. Le Niortais n’a qu’à le pousser dans les filets (0-2, 47e). Crunchant pour les locaux tente de relancer la machine mais il faudra attendre que les Royannais obtiennent un penalty pour réduire l’écart par Suret (1-2, 70e). Niort ne lâche pas et manque l’aggravation du score par Thevenet, toujours lui, qui tente un lobe sur Bangoura (75è). Le diesel Royannais fume de toutes parts et Pitcho opportuniste récupère un centre de Granjon. Il obtient une égalisation inespérée (2-2, 86e). On joue les arrêts de jeu, Crunchant après quelques crochets arme une violente frappe que contre un défenseur du bras. L’arbitre siffle un penalty logique et Suret en bon capitaine, place le cuir hors de portée de Lelaure (3 – 2, 90e+4). Une victoire inespérée pour Royan-Vaux qui a eu le mérite toutefois de ne pas baisser les bras. L’important était de prendre quatre points. Royan se replace au classement.