CCO : Saint liguaire méritait mieux

S6 CCO St LiguaireSaint-Liguaire (DH) – Chauvigny (DH) : 1-2
 Mi-temps : 1-1.
Arbitre : M. Varvoux.
Buts : pour Saint-Liguaire, A. Paquet (25e sp) ; pour Chauvigny, Bordage (13e), Besnault (49e sp). Avertissements : à Saint-Liguaire, Parisy (77e) ; à Chauvigny, Ausanneau (62e), Roumégiéras (88e).

Les Léodgariens ont dominé. Mais en payant cash deux erreurs, ils sortent de la coupe du Centre-Ouest.
On lisait une logique frustration sur le visage des joueurs de Saint-Liguaire en fin de rencontre. Et pour cause. Car au terme d’une rencontre qu’ils auront largement dominée, ils concèdent malgré tout une défaite sévère qui les élimine. L’entame de match, allait être à l’image du reste de la rencontre. Alors qu’Alexis Paquet enlevait trop sa demi-volée à dix mètres du but, les Chauvinois ouvraient la marque d’un splendide coup franc en pleine lucarne de Bordage (13e). Cela n’empêchait pas les Léodgariens de repartir pied au plancher. L’inoxydable David Blanchard allongeait sur Arnault, qui suite à un une-deux avec A. Paquet, était déséquilibré par le gardien Poinot. Alexis Paquet ne se faisait pas prier pour égaliser, en prenant le gardien visiteur à contre-pied, d’un bel intérieur ouvert (25e). A partir de cet instant, les coéquipiers de Nicolas Thévenet allaient se procurer beaucoup d’occasions. La tête d’Arnault sera sauvée sur sa ligne par Bourdeau (27e), Nicole se verra refuser un but pour une position de hors-jeu (33e), puis A. Paquet verra sa frappe croisée du gauche détournée du bout des doigts par Poinot (36e). A cela, les visiteurs répondront par un judicieux piqué de Bazile, qui échouera sur le haut du filet (41e). Mais juste avant la pause, A. Paquet (42e) puis Métois (44e), auront tour à tour l’occasion d’aggraver le score.
Coup de théâtre au retour des vestiaires. Giraudeau et Eckly se percutaient en pleine surface léodgarienne. et l’arbitre indiquera le point de penalty. Lelaure frôlera la frappe de Besnault, mais les visiteurs reprendront l’avantage contre le cours du jeu (49e). La suite de la rencontre verra une domination constante des Niortais, qui ne parviendront pourtant pas à égaliser.

Ludovic Guérineau (entraîneur de Saint-Liguaire) : « On est forcément déçus et frustrés, mais au-delà de ça, je retiens pas mal d’éléments positifs. Notamment notre fond de jeu, notre cohésion. Il y a longtemps qu’on n’avait pas fourni une prestation de ce niveau. Malheureusement, on ne s’est pas montrés assez adroits. »
David Laubertie (entraîneur de Chauvigny) : « On n’est pas malheureux vu la physionomie de la rencontre. C’est sûr que Saint-Liguaire méritait mieux. Au mois de novembre, on n’avait perdu en championnat en nous montrant pourtant bien plus performants. Aujourd’hui on se qualifie et c’est ce qu’il faudra retenir. On s’est montrés courageux et efficaces, et ça a fait la différence.