D1: Une réaction méritée

OL St Liguaire – Vasles 2-2

Mi-temps : 2-0.
Arbitre : M. Sarrieau.
Buts : pour Vasles, Aminien (15e), Ayrault (35e) ; pour Niort Saint-Liguaire, V. Paquet (84e, 93e).
Avertissement : à Vasles, Giraud.

Groupe : ROYER, FOUET, PAQUET V, JAUZELON, HUT, MONNET, LEBEAU, CHATELIER, BONDOUX, MOINARD, AMELIN, CANITROT, DESVIGNE, REISH
Coach : MORISSET
St Liguaire face à une équipe de Vasles athlétique est mis à mal dès le début de match. La plupart des duels sont perdus ainsi que les deuxièmes ballons. Il est donc difficile de produire du jeu. A contrario, Vasles monopolyse le ballon et Aminien (15e)  part en profondeur  pour aller ensuite gagner son duel face à ROYER. Vasles tenant toujours le ballon va scorer une deuxième fois par l’intermédiare de Ayrault (35e) qui centre de manière anodine et va tromper le portier de l’OL qui en faisant une faute de main verra le ballon finir doucement sa course dans le but. Une seule occasion aurait pu permettre à l’OL de revenir au score mais MOINARD dans la surface, verra sa frappe par 2 fois contrée par un défenseur adverse. La mi-temps est sifflée sur ce score de 2 à 0.
Après une discussion musclée dans les vestiaires, St Liguaire revient avec des intentions toutes autres. Présents dans les duels, virils dans les contacts, l’OL prend enfin le jeu à sont compte.
Mais ni LEBEAU, ni BONDOUX n’arrivent à cadrer leurs frappes. Les actions se font de plus en plus présentes sur le but du portier de Vasles. Après un repositionnement en milieu offensif de PAQUET V, à 10 mn du temps réglementaire, LEBEAU lancé en profondeur, est bousculé à l’entrée de la surface et obtient un pénalty et une expulsion du défenseur Vasléen.  V PAQUET ne se fait pas prier pour transformer le pénalty(84éme). L’équipe locale est au bord du gouffre, et en insistant jusqu’au bout, l’OL par l’intermédiaire encore une fois de V PAQUET va égaliser d’un contrôle poitrine suivi d’une frappe du gauche en pleine lucarne(93ème). La fin de match va être houleuse et le score n’évoluera plus.
 
Willy CLEMENT(Dirigeant) : Il y a un moment que je n’avais pas vécu une pareille émotion en réserve!!!