DH : St liguaire échoue de peu

Cozes : 3 – Niort St-Liguaire : 2
Mi-temps : 2-1.
Buts : pour Cozes, Benoueddane (25e), Romby (33e), Ges (75e) ; pour St-Ligaire, Paquet (42e), T. Da Silva (47e).
Avertissements : à Cozes, Glenisson (63e) ; à Saint-Liguaire, T. Da silva (34e), Morillon (60e), Parisy (69e), Giraudeau (74e)

La page de la Coupe de France semble être tournée pour les Cozillons. Ils sont restés maîtres sur leur pelouse face à une équipe de Saint-Liguaire accrocheuse et qui sait pratiquer un bon football.

Dommage qu’ils ne maîtrisent pas quelques excès de caractère qui les font être sanctionné plus qu’ils ne devraient. Cozes prend le jeu à son compte une grande partie de la première mi-temps. Dès la quatrième minute, Cozes obtient trois corners de suite. La pression est là. Bondon reprend une balle de la tête mais la place dans le petit filet. St-Liguaire répond par des raids sans réels risques, et souvent mal terminés.
Ainsi Grégoire (17e) et Arnault (23e) n’ouvrent pas la marque en frappant soit à côté, soit dans les bras du gardien maritime. La machine cozillones est en route et Marchais (25e) centre une balle dans les pieds de Benoueddane qui ouvre le score. C’est Romby (32e) qui pousse dans le but de Lelaune un corner tiré par Ugur. Le score ne restera pas à 2-0 pour rentrer aux vestiaires car l’arbitre indique un penalty dans la surface de Cozes (42e) transformé par A. Paquet. La mi-temps est atteinte sur le score de 2-1.
Le retour en match est difficile pour les hommes de Ladoux. Ils sont bousculés par une équipe revenue boostée et avec l’envie d’égaliser. C’est Da Silva qui s’en charge en s’échappant sur le côté gauche et va tromper Coulaud bien seul sur ce coup. St-Liguaire y croit et les joueurs se trompent de méthode. Il en ressort une distribution de cartons jaunes (trois pour St-Ligaire, un pour Cozes) en quinze minutes.
Cozes revient dans le jeu. Ges (75e) reprend un centre de Ugur et applique le troisième but au tableau d’affichage pour les maritimes. Le dernier quart d’heure subira le ballet d’échange de joueurs, et Cozes saura subtiliser la balle au banlieusard niortais.