CDF : la marche était trop haute

Anglet (CFA2) : 2 – Niort Saint-Liguaire (DH) : 0

 

Malgré leur vaillance, les Niortais ont logiquement rendu les armes chez des Basques plus solides et réalistes.

La marche était un poil trop haute hier soir pour Saint-Liguaire. Nicolas Thévenet et ses partenaires n’ont pourtant pas démérité. Mais le peu de chose qui leur a manqué a fait toute la différence à l’arrivée.

Saint-Liguaire attaque pourtant le match du bon pied : engagement dans les duels, bonne utilisation du ballon. Mais cela n’est pas une garantie. Sur leur première véritable offensive, les Basques trouvent en effet l’ouverture. Maubaret trouve T. Dos Santos en retrait, à l’entrée de la surface. Parisy est sur la trajectoire, mais le ballon file sous sa semelle et va s’échouer dans le petit filet d’un Bodin impuissant (1-0, 9e).

Le tout pour le tout n’a pas suffi

Le pire des scénarios, ou presque, pour les hommes de Denis Lhuillier. Qui ont néanmoins le mérite de ne pas trop gamberger, même si une reprise de Dos Santos, encore lui, est sauvée en catastrophe sur sa ligne par Cavier (12e).
Les débats se rééquilibrent peu à peu. Saint-Liguaire fait jeu égal, sans toutefois parvenir à se montrer suffisamment dangereux pour revenir au score (têtes trop molle de Paquet puis trop enlevée d’Arnault, 17e et 30e).
Le rythme remonte juste avant la pause, avec une frappe plongeante de Maubaret au ras du poteau de Bodin (42e) et surtout un centre de Dupuis pour Paquet, dont la reprise au premier poteau manque le cadre de très peu (45e+2).
Anglet réaccélère dès la reprise. Dallois file seul au but, mais sa frappe termine au ras du poteau (49e). Dans la foulée, Bodin réalise une superbe parade sur une frappe puissante de Claverie (50e).
Les vagues sont alors trop puissantes pour Saint-Liguaire, qui va de nouveau céder. Le corner de Dos Santos est repris fort en demi-volée par Claverie, qui cette fois ne laisse aucune chance à Bodin (2-0, 53e). Les Niortais n’ont alors plus d’autre choix que de tenter le tout pour le tout. Galas, Bascoul et Botin entrent dans l’arène et Saint-Liguaire se retrouve par moments avec quatre attaquants. Mais on est toutefois plus proche du 3-0 que du 2-1, notamment sur cette double occasion pour T. Dos Santos et Maubaret, stoppée par Bodin (71e).
Malgré tout, Paquet et ses partenaires continuent d’y croire. Mais l’avant-centre niortais bute sur Elissalde (81e) tandis que Galas, idéalement placé, ne cadre pas sa tête (83e). Un baroud d’honneur inutile, certes. Saint-Liguaire pourra cependant puiser dans cette défaite des raisons de croire en des jours meilleurs.